22/06/2010

Un résultat financier 2009 solide, réduction de l’endettement net

Malgré la crise économique et l’arrivée du TGV Est qui lui a pris des parts de marché sur Paris, l’EuroAirport affiche un résultat financier satisfaisant et économiquement solide. En 2009, l’EuroAirport a enregistré un chiffre d’affaires de 77,4 M€, en baisse de 3% par rapport à l’année précédente. Cette baisse est cependant moins importante que la réduction en volume passagers (-9,6%) et tonnage fret (-16%) en raison de la mise en service de la zone de maintenance et d’aménagement avions (Zone 6 bis) et de l’impact favorable du Franc suisse sur les recettes. Les ressources aéronautiques représentent 45% du chiffre d’affaires, en baisse de 5,3% par rapport à 2008. Les ressources extra-aéronautiques sont stables, les loyers et prestations industrielles générés par la mise en service de la zone 6 bis compensant la diminution des recettes commerciales et parkings liée au recul du trafic passagers.

 

Grâce à un plan d’économies de 3 M€ prévoyant le gel des embauches, les coûts d’exploitation ont été stabilisés à 52,5 M€. Ce bon résultat a été acquis en dépit de la forte augmentation des dépenses d’énergie à la fois en volume (effet Zone 6 bis) et en coût. Par ailleurs, la mise en service des infrastructures de la Zone 6 bis a entraîné une augmentation des amortissements de 0,7 M€. La capacité d’autofinancement, qui s’élève à 24,6 M€, est restée stable par rapport à 2008 (24,5 M€).

 

L’endettement net a été ramené à 99,4 M€, avec une année d’avance sur l’objectif fixé pour 2010 de réduire l’endettement à moins de 100 M€. Cette performance est le fruit de plusieurs années d’efforts dans tous les domaines pour réduire le pic d’endettement de 171 M€ atteint en 2002 suite au financement du programme d’extension des installations terminales. 

En 2009, l’EuroAirport a investi 12,7 M€ essentiellement dans le maintien de l’infrastructure existante.
Le ratio endettement net sur capacité d’autofinancement s’est amélioré de 4,2 à 4 années.

 

Au cours des cinq premiers mois de 2010, l’EuroAirport a accueilli 1,4 millions de passagers ce qui correspond à une baisse de 1%  par rapport à 2009. Le nombre de mouvements (décollages et atterrissages) à fin mai 2010 est en recul de 1% en comparaison avec la même période en 2009. Ce recul est dû en particulier aux effets de la fermeture de l’espace aérien provoquée par le nuage de cendres islandais aux mois d’avril et de mai.

 

En 2010, l’offre de vols au départ de l’EuroAirport inclut les nouvelles destinations suivantes : Ajaccio, Catane, Ibiza, Jijel, Nador, Nantes, Oran, Split, Thessalonique, Pristina et Venise. Cette extension de l’offre de la présente saison reflète une tendance positive. Fort de cette offre, l’EuroAirport s’attend à une croissance modérée du nombre de passagers durant les mois d’été.

 

Le Rapport Annuel 2009 peut être consulté et/ou téléchargé sur www.euroairport.com sous la rubrique « L’EuroAirport – Demande de documentation - Rapport Annuel 2009».