10/08/2017

Résultat financier 2016 solide pour l’EuroAirport : Chiffre d’affaires de 133,2 millions d’euros, endettement net en négatif

L’EuroAirport a réalisé un résultat financier solide durant l’exercice 2016. L’Aéroport binational situé dans la région trinationale a enregistré un chiffre d’affaires de 133,2 millions d’euros et un bénéfice net de 24,8 millions d’euros. L’endettement net s’est établi à moins 7,6 millions d’euros.

L’EuroAirport a clôturé l’exercice 2016 avec un chiffre d’affaires de 133,2 millions d’euros. Le recul de 2,5 % par rapport à l’exercice précédent ( 136,6 millions d’euros ) est dû principalement à la baisse des taxes d’aéroport, suite à la vigueur du franc suisse et aux fluctuations de change.

Durant l’exercice 2016, l’EuroAirport à réalisé un bénéfice net de 24,8 millions d’euros. Ce chiffre tient compte de l’imposition du bénéfice de l’Aéroport, conformément à l’accord binational du 23 mars 2017 signé par la France et la Suisse. Cet impôt sur les sociétés, qui s’élève à 6,9 millions d’euros, sera distribué à parts égales entre la France et la Suisse.

Les charges d’exploitation s’élèvent à 83,5 millions d’euros, soit une hausse de 2,4 millions d’euros ( +3 % ). Cette évolution est attribuable en grande partie à la forte augmentation des dépenses de sûreté ( + 6,3 %, soit 0,8 millions d’euros ) en raison de la prolongation de l’état d’urgence en France. A cela se sont ajoutées la hausse des coûts d’études dans le cadre du plan de développement à long terme de l’Aéroport ainsi que la participation de l’EuroAirport au financement des études d’avant projet relatives à la concertation publique pour la desserte ferroviaire.

Compte tenu de la bonne performance économique et de l’échéance retardée de l’impôt sur les sociétés, l’endettement net s’est établi à moins 7,6 millions d’euros. Cette situation est appelée à changer dans les prochaines années car l’EuroAirport va devoir contracter des emprunts pour réaliser les investissements nécessaires à l’entretien et au développement de son infrastructure. La bonne santé financière de l’Aéroport n’en sera toutefois aucunement affectée.

En 2016, les investissements se situent à un niveau élevé de 50 millions d’euros. Parmi les principaux investissements de l’année figuraient d’importants travaux dans quatre secteurs : les travaux de viabilisation pour les nouvelles places de parking ( Park & Ride Nord et Sud, parking F4 ), la réfection du parvis au niveau 2 des côtés français et suisses, la mise en service progressive du nouveau système de tri-bagages ainsi que la rénovation des hangars et bureaux au terminal de fret express.

Pendant les premiers sept mois de 2017, plus de 4,4 millions de passagers ont emprunté l’Aéroport, ce qui représente une hausse de 6 % par rapport à la même période de l’année dernière. Au cours de la même période ( de janvier à juillet 2017 ), le nombre de mouvements aériens ( décollages et atterrissages des avions de ligne et des charters ) a progressé de 1,3 %.

Pour la fin 2017, l’EuroAirport table sur une hausse de 4 % du nombre de passagers, à 7,6 millions. Le trafic fret devrait rester autour de 100 000 tonnes.


Lien pour le Rapport Annuel 2016 : https://www.euroairport.com/fr/autoportrait/documentation.html

Lien pour les statistiques : https://www.euroairport.com/fr/autoportrait/statistiques.html