18/01/2018

L’EuroAirport tire un bilan 2017 positif et prend en compte les défis liés à un développement équilibré de l’Aeroport

Augmentation du trafic passagers et fret, évolution faible des mouvements aériens

En 2017, 7,9 millions de passagers ont voyagé via l’EuroAirport. Comparé à l’année précédente, ce chiffre a augmenté de près de 8%, ce qui correspond à peu près à la moyenne des aéroports européens. L’EuroAirport a pu ajouter cinq nouvelles destinations à ses vols réguliers, accueillir pour la première fois la compagnie aérienne espagnole Iberia et proposer davantage de fréquences pour les voyages d’affaires en réponse à la demande. Dans le contexte d’une conjoncture économique mondiale favorable, l’EuroAirport a en plus bénéficié d’une augmentation des activités de fret de près de 11%, à environ 112 000 tonnes. Le fret avionné (tout cargo et express) a même progressé au total de 17% pour atteindre 64 000 tonnes. Cette évolution positive dans les deux domaines est le reflet de la forte demande régionale pour des liaisons aériennes passagers et fret au départ de l’Aéroport de Bâle-Mulhouse.

La progression des mouvements aériens commerciaux (décollages et atterrissages de vols de ligne et charter) a été, avec près de 3%, bien plus modérée que celle du nombre de passagers et du tonnage de fret. L’utilisation des avions de plus grande taille et le taux de remplissage élevé des avions ont contribué à cette évolution. Le nombre total de mouvements aériens commerciaux et non commerciaux est resté au même niveau que l’année précédente (+ 0,1%).

Avec un effectif de près de 6 400 personnes, l’EuroAirport continue à figurer parmi les principaux employeurs de la région trinationale en 2017. Fort de ces emplois directs et de quelque 18 000 autres emplois générés indirectement dans la région, l’EuroAirport a créé une valeur ajoutée de près de 1,6 milliard d’euros.

Focalisation sur l’équilibre entre développement et nuisances sonores

Ce développement qui s’inscrit dans la durée a également des répercussions sur les riverains. Tandis que les nuisances sonores globales sont restées à peu près stables dans les communes riveraines jusqu’à un passé récent, les émissions sonores nocturnes entre 23 h et 24 heures au sud et au sud-ouest de l’aéroport ont augmenté du fait du renforcement du trafic durant ces trois dernières années.

La Direction et le Conseil d’Administration de l’EuroAirport se sont mobilisés en vue de chercher des propositions de solutions permettant de réduire les émissions sonores nocturnes, en particulier entre 23 h et 24 h. Ce faisant, l’EuroAirport met l’accent sur une approche adaptée à la situation et générant l’effet recherché sans entraver le développement de l’Aéroport.

La Direction et le Conseil d’Administration se sont emparés de cette question au cours de l’année passée et ont engagé le dialogue avec les compagnies aériennes, les entreprises de fret, les autorités et les autres parties prenantes. Différentes pistes de solutions sont en cours d’approfondissement et de développement qui prennent en compte le modèle d’exploitation de l’EuroAirport. En effet, tant pour les transporteurs low-cost basés à l’Aéroport que pour les grandes compagnies européennes qui évoluent en réseau vers leurs hubs et les prestataires de fret express, les heures tôt le matin et tard le soir sont essentielles au niveau de leurs opérations. Leurs avions doivent rentrer tard le soir à leur base de l’EuroAirport afin de pouvoir reprendre leur service tôt le lendemain. La forte complexité de la prise de décision explique la durée du processus de dialogue engagé. Au terme de ce processus, l’EuroAirport communiquera sur les résultats des réflexions.


Investissements dans l’amélioration de la qualité de service

En 2017, l’EuroAirport a investi une somme de quelque 24 millions d’euros dans l’amélioration continue de son infrastructure et de ses services. Après un peu plus d’un an de construction, le nouveau parking F4 a été inauguré en mars 2017 du côté français de l’Aéroport. Ainsi, l’EuroAirport propose maintenant aux passagers et visiteurs, sur six étages, 2 700 places de parking couvertes à faible distance à pied du terminal. D’autres investissements ont été consacrés à la maintenance du taxiway Delta, à la rénovation du terminal de fret express et à l’achèvement du parvis d’entrée devant le bâtiment de l’Aéroport.

Signature de l’accord binational

Au cours de l’année dernière, l’accord binational liant la France et la Suisse pour la clarification de la question fiscale sur le site de l’EuroAirport est passé par des étapes décisives. L’accord est entré en vigueur le 28 décembre 2017.

Autres jalons importants

Par la première remise de deux certificats binationaux en septembre, la Fondation suisse «Nature & Economie» et l’association alsacienne «Biodiversité pour tous» ont reconnu la grande diversité d’espèces animales et végétales sur l’enceinte de l’Aéroport et l’action de ce dernier en faveur de la protection de la biodiversité.

En novembre 2017, l’EuroAirport a obtenu la certification CEIV Pharma de l’IATA, engagée en juin 2016. Cette norme mondiale vient attester que les professionnels formés et contrôlés sur place disposent du savoir-faire nécessaire pour assurer le transport sécurisé de produits pharmaceutiques sensibles à la température.

Le projet de liaison ferroviaire de l’EuroAirport a connu des avancées. Avec la signature d’une déclaration d’intention commune de la Région Grand Est et des Cantons de Bâle-Ville, Bâle-Campagne et Soleure en décembre, le projet a franchi une étape importante. Selon cette déclaration, des trains circuleront en continu toutes les dix minutes, d’environ 5 h à 23 h, entre l’EuroAirport et Bâle et toutes les 15 minutes entre l’EuroAirport et Mulhouse à partir de la mise en service de la liaison ferroviaire.





PERSPECTIVES 2018


Pour l’année prochaine, l’EuroAirport prévoit une évolution modérée du trafic et des projets en vue de préparer son avenir. Parmi ceux-ci figurent notamment des ajustements des capacités à court et moyen termes pour préserver et améliorer la qualité de service.

Evolution modérée du trafic passagers

Sur la base des plans de vol annoncés par les compagnies aériennes, l’EuroAirport attend pour 2018 une croissance modérée du trafic des passagers de 3%, passant ainsi à 8,1 millions. EasyJet étend sa base à l’EuroAirport et stationnera deux nouveaux avions à l’aéroport en milieu d’année. Cinq nouvelles destinations viendront s’ajouter au réseau de lignes: Lamezia Terme et Pula avec easyJet, Athènes avec easyJet et Aegean Airlines (nouvelle venue à l’EuroAirport), Sibiu et Wroclaw avec Wizz Air. Il y aura davantage d’offre pour Belgrade, Minorque et Vienne avec easyJet et pour Budapest avec Wizz Air ainsi que sur les lignes existantes : Madrid avec Iberia, Munich avec Lufthansa et Londres Heathrow avec British Airways. Dans le domaine charter, les destinations d’Agadir, de Bodrum, de Djerba et de Malte seront reprises et les offres vers Antalya, Héraklion, Hurghada, Lanzarote et Olbia seront développées.

Augmentation du trafic fret

Dans le domaine du fret, l’EuroAirport prévoit une augmentation d’environ 5%, à 117 000 tonnes.

Environnement

L’une des préoccupations centrales de l’année 2018 est la poursuite du dialogue avec les parties prenantes de l’Aéroport et la recherche d’une solution aussi équilibrée que possible pour la diminution des nuisances sonores dans les heures nocturnes sensibles, en particulier entre 23h00 et minuit.

A moyen terme, l’EuroAirport aspire à une certification dans le cadre de la «Airport Carbon Accreditation (ACA)». Il s’agit ici d’un système de mesure des émissions de gaz à effet de serre des aéroports.

Investissements

En 2018, l’EuroAirport prévoit des investissements à hauteur de 38 millions d’euros, dont la rénovation des parvis nord et sud, divers travaux de réfection des voies d’accès et parkings, la réorganisation de l’entrepôt de stockage de kérosène, la rénovation du niveau Arrivées, le renouvellement du système de protection incendie et la rénovation des installations sanitaires, tout comme une nouvelle signalisation dans le terminal passagers. Dans une optique de maintien de la performance et de la qualité à long terme de la plate-forme, l’Aéroport étudie des options permettant d’adapter l’infrastructure sur la base de l’évolution du trafic et de la demande.

Le projet visant à assurer la liaison ferroviaire de l’EuroAirport franchira une nouvelle étape en 2018. Après avoir fixé les principes lors de la première phase concertation en 2013, la deuxième phase s’annonce en 2018. Les parties prenantes françaises, suisses et allemandes auront la possibilité de s’informer sur l’état d’avancement de la planification en cours et de donner leur avis.




RÉCAPITULATIF STATISTIQUES SUR LE TRAFIC À FIN 2017

Trafic passagers : en 2017, 7 888 725 passagers ont utilisé l’EuroAirport (près de+ 8%).

Trafic fret
: en 2017, les activités de fret ont connu une évolution positive de près de 11% pour atteindre 112 283 tonnes au total. Les activités tout cargo ont augmenté d’environ 40% à  17 434 tonnes. Le fret express a enregistré une progression de 10% et affiche 46 868 tonnes. Le fret camionné augmente légèrement d’environ 3% pour atteindre 47 981 tonnes.

Mouvements aériens (décollages et atterrissages) :  le nombre de mouvements aériens dans le trafic passagers et fret (vols de ligne et charter) a connu, avec une augmentation près de 3%, une évolution inférieure à celle du nombre de passagers et de tonnages de fret (75 582). Il correspondait à une part de près de 80% des mouvements aériens totaux (95 610).
L’ensemble des mouvements aériens est resté au niveau de l’année précédente (+ 0,1%).




A propos de l’EuroAirport


L’EuroAirport accueille plus de 20 compagnies aériennes de ligne et dessert plus de 90 destinations dans plus de 30 pays par des vols directs. Grâce à la forte présence des compagnies aériennes membres des alliances Star Alliance, oneworld ou SkyTeam, l’EuroAirport est en mesure de proposer plusieurs liaisons intercontinentales par jour par le biais des principaux hubs européens (Londres, Paris, Francfort, Munich, Amsterdam, Bruxelles, Madrid, Istanbul et Barcelone).

Dans le domaine du fret, les quatre principaux prestataires de fret express sont présents à l’EuroAirport: DHL, FedEx, TNT et UPS. Dans le domaine du tout cargo, cinq compagnies aériennes importantes couvrent les besoins du secteur régional des exportations: Emirates SkyCargo à destination de Dubaï, Korean Air à destination de Séoul, Qatar Airways à destination de Doha, Iberia à destination de Madrid et Turkish Airlines à destination d’Istanbul.

Les activités industrielles des entreprises Air Service Basel, AMAC Aerospace et Jet Aviation dans l’enceinte de l’aéroport forment un centre de compétence ultraspécialisé dans les domaines de l’aménagement et de l’entretien des avions privés. Ces sociétés emploient au total plus de Les activités industrielles des entreprises Air Service Basel, AMAC Aerospace et Jet Aviation dans l’enceinte de l’aéroport forment un centre de compétence ultraspécialisé dans les domaines de l’aménagement et de l’entretien des avions privés. Ces sociétés emploient au total plus de 2 000 collaborateurs.

Statistiques de l’EuroAirport de fin décembre 2017