05/10/2021

L’EuroAirport et myclimate soutiennent la compensation des émissions de gaz à effet de serre du trafic aérien

Le 5 octobre 2021, l’EuroAirport Basel-Mulhouse-Freiburg a mis en ligne un nouveau service en partenariat avec la fondation myclimate afin d’offrir la possibilité au grand public de compenser les émissions carbone de ses vols. Ce projet s’inscrit dans la lignée de la démarche de développement durable de l’Aéroport et sa politique environnementale, dont la réduction des émissions de CO2 représente l’un des axes clés.

Dès à présent, quelques clics suffisent à partir du site internet de l’EuroAirport pour accéder au calculateur évaluant l’empreinte CO2 d’un vol ainsi que le montant nécessaire pour compenser ses émissions carbone. Cette compensation s'effectue par des projets myclimate pour la protection du climat à travers le monde qui contribuent à réduire les émissions de gaz à effet de serre, ont un effet immédiat sur la protection du climat et apportent également une contribution au développement durable dans la région du projet. « Nous saluons l’initiative de l’EuroAirport de fournir un moyen simple pour les passagers de prendre la responsabilité des émissions de leur vol, » déclare Stephen Neff, CEO de myclimate. « L'engagement collectif des compagnies aériennes, des fabricants d'avions et des aéroports pour réduire l'impact climatique des vols et développer des alternatives neutres sur le plan climatique est grand. Mais cela prend du temps. La compensation est une mesure à effet immédiat qui permet de combler cette période. »

Matthias Suhr, Directeur de l’EuroAirport, explique : « Le partenariat avec myclimate complète les mesures de l’Aéroport pour réduire les émissions de CO2 comme l’achat d’électricité verte et le remplacement de sa flotte de véhicules par des moyens de transport électriques. » Le développement durable est en effet inscrit dans la mission de l’EuroAirport, et en matière environnementale, l’Aéroport concentre ses efforts sur deux axes, la limitation du bruit et la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Donner la possibilité de compenser volontairement ses émissions de CO2 représente ainsi une action concrète supplémentaire de la stratégie environnementale de l’Aéroport. L’idée de s’associer à myclimate a été initiée par le député du canton de Bâle-Ville au Conseil national Christoph Eymann.

Afin de sensibiliser les voyageurs à ce sujet, l’EuroAirport et myclimate ont par ailleurs conclu un partenariat avec les trois écoles d’art de la région trinationale, à savoir la Haute école des arts du Rhin (HEAR) de Mulhouse, la « Hochschule für Gestaltung und Kunst, Institut Visuelle Kommunikation Fachhochschule Nordwestschweiz » (l’école de design et d’art, institut de communication visuelle de l’université des sciences appliquées de la Suisse du Nord-Est) de Bâle et la « Hochschule Macromedia, Abteilung Bildende Kunst » (université Macromedia, département des Beaux-Arts) de Fribourg en Brisgau. Sous la thématique « Memories of the Future » (mémoires du futur), les étudiants de ces trois écoles développeront ainsi diverses œuvres d’art (affiches, œuvres numériques voire sculptures…) sur le sujet qui seront exposées à l’aéroport en début d’année prochaine. Ces œuvres auront pour point commun d’être accompagnées d’un appel du grand public et des passagers de l’Aéroport à assumer la responsabilité des émissions de CO2 qu'ils génèrent eux-mêmes et d'encourager la réduction et la compensation des vols.


MM_Myclimate_big