14/01/2005

Evolution positive du trafic à l’EuroAirport : innovation et adaptation réussie aux nouveaux besoins du marché.
En 2005 : retour attendu de la croissance.

Avec 2 549 083 passagers à fin 2004, le trafic de l’EuroAirport a progressé de 2,4% par rapport à l’année précédente (2 489 676 passagers). L’activité fret augmente de 8% pour atteindre
88 138 tonnes, dont 53 941 tonnes (61% de l’activité) revenant au fret camionné.

Le trafic de l’EuroAirport, qui s’appuie quasi exclusivement sur des destinations de ville à ville, avec seulement 2% de voyageurs en correspondance (contre 28% dans le passé), est aujourd’hui en pleine mutation.

Ces résultats positifs sont dus à une maîtrise rigoureuse des coûts, l’élargissement de l’offre passager y compris des vols « low cost », et de l’offre au niveau fret, ainsi qu’à la mise en œuvre de mesures innovantes comme l’introduction le 1er septembre 2004 d’un nouveau cadre tarifaire.

Les priorités pour 2005 porteront sur le renforcement des vols charter, une plus grande diversification de l’offre, le démarrage de la construction de la nouvelle zone de fret express, ainsi qu’une gestion toujours aussi rigoureuse des coûts et une concentration sur les investissements absolument nécessaires.

Comme par le passé, l’EuroAirport poursuivra ces objectifs tout en entretenant le dialogue avec ses riverains et en renforçant la coopération avec ses partenaires dans la région.

Trafic passagers : sur les 2 549 083 passagers, 78% (1 989 717) ont utilisé les vols réguliers (+8% par rapport à 2003). Au niveau des vols vacances, on enregistre une évolution positive pendant les mois d’été. Cependant, sur l’ensemble de l’année, cette activité est en recul de 13%.

Parmi les résultats positifs de 2004 figure l’arrivée le 28 mars à l’EuroAirport d’easyJet, qui propose des vols journaliers vers Londres Stansted, Liverpool et Berlin Schönefeld et, depuis le 31 octobre, Londres Luton. En septembre, easyJet a également été la première compagnie aérienne à signer un contrat de fidélité portant sur un engagement de 10 ans avec l’EuroAirport.

Autres nouveautés en 2004: Twin Jet dessert Marseille-Provence, Hello, la nouvelle compagnie charter suisse, base un MD 90 à l’EuroAirport, ARIA et JAT Airways font leur entrée, tandis que British Airways fait son retour sur la plate-forme. En tout huit nouvelles destinations figurent au programme de l’EuroAirport, à savoir : Belgrade, Bordeaux, Liverpool, Londres City, Londres Luton, Londres Stansted, Toulouse et La Romana (République dominicaine).

Par ailleurs, à partir du programme d’hiver, Hapag-Lloyd effectue ses vols en code share avec Air Berlin.

Trafic fret : En 2004, le trafic fret avionné atteint un total de 9 403 tonnes, en augmentation de 54%, grâce au maintien des vols de la compagnie Korean Air ainsi qu’à l’arrivée de la compagnie Malaysia Airlines Cargo. Le fret camionné progresse de 5%, passant de 51 220 tonnes à 53 941 tonnes.

Avec une croissance de 2,7% (de 23 604 à 24 239 tonnes), le secteur fret express poursuit son expansion.

Mouvements : En dépit du nombre croissant de passagers en 2004, le nombre de mouvements (décollages et atterrissages) se limite à un total de 77 670, en baisse de 12%. Ce recul est imputable à deux facteurs : le taux de remplissage plus élevé des avions et l’utilisation d’appareils de plus grande capacité. Parmi les mouvements enregistrés, 57 925 (75%) sont imputables au trafic commercial.

Situé au coeur d’une zone de chalandise de 4 millions d’habitants dans un rayon d’une heure de route, au carrefour de la France, de la Suisse et de l’Allemagne, l’EuroAirport entend consolider son réseau de destinations européennes et élargir son offre charter. En 2005, l’EuroAirport va également poursuivre une stratégie de développement de ses capacités de fret, pour répondre aux besoins économiques de la région.