10/01/2007

En 2006 l’EuroAirport dépasse, pour la première fois dans son histoire, la barre des 4 millions de passagers (+ 21%) avec stabilisation des mouvements

Avec 4,020 millions de passagers à fin 2006, l’EuroAirport affiche une croissance de 21% par rapport à l’année précédente (3,3 millions) avec stabilisation des mouvements (situation voisine de 0%).
L’activité fret dans son ensemble est, quant à elle, également en augmentation de 14%, à un peu plus de 95 000 tonnes.


Ce record absolu en terme de chiffres passagers est le fruit d’une stratégie offensive et innovante mise en place il y a trois ans afin de diversifier l’offre de vols au départ de l’EuroAirport en répondant aux besoins multiples des compagnies aériennes dans un contexte de plus en plus compétitif.

Aujourd’hui, l’EuroAirport est desservi par 20 compagnies aériennes en vols réguliers, y compris 2 compagnies à bas prix. Le réseau comprend plus de 45 destinations directes et le programme de vols vacances comporte 5 destinations long-courrier ainsi qu’un grand nombre de destinations classiques vers le bassin méditerranéen et l’Afrique, le tout proposé par un total de 18 voyagistes.

L’EuroAirport s’est fixé les priorités suivantes pour 2007 : 4,350 millions de passagers (8% de croissance), ajout de nouvelles destinations européennes et de vols long-courrier ciblés, aménagement des zones sud.

Dans le domaine du fret, la Direction de l’EuroAirport est en train d’examiner une nouvelle stratégie, dans le souci de renforcer encore l’efficacité économique et industrielle de la région.

Comme par le passé, L’EuroAirport poursuivra ces objectifs tout en entretenant le dialogue avec ses riverains, en renforçant la coopération avec ses partenaires dans la région, dans le souci de l’amélioration continue de la qualité des services offerts à ses clients.

Trafic passagers : sur les 4,020 millions de passagers, 84% (3,4 millions) ont utilisé des vols réguliers (+32% par rapport à 2005). Au niveau des vols vacances proprement dit, on enregistre une baisse de 4% à la fin de l’année.

Parmi les temps forts de 2006, citons l’arrivée du 4ème avion basé d’easyJet, la réfection de la piste principale, la célébration des 60 ans de la création de l’aéroport binational, et le feu vert pour l’aménagement des zones sud de l’EuroAirport (90 000 m2 de surfaces supplémentaires).

Autres nouveautés en 2006 : easyJet lance 5 nouvelles destinations (Amsterdam, Istanbul, Lisbonne, Munich et Prague). Les fréquences de certaines lignes ont été augmentées : Hambourg (easyJet), Francfort et Munich (Lufthansa), et Amsterdam (Swiss). Le programme d’hiver 2006-2007 comporte également des nouveautés : Alger avec Aigle Azur, Marrakech avec Royal Air Maroc, 6 nouvelles destinations pour Swiss (Barcelone, Budapest, Manchester, Nice, Prague et Varsovie) dont Budapest et Varsovie en tant que nouvelles destinations pour l’EuroAirport, 5 destinations long-courrier (Varadero à Cuba, Puerto Plata et Punta Cana en République Dominicaine, Cancun au Mexique, et Porlamar au Venezuela).

Par ailleurs, l’EuroAirport a poursuivi sa stratégie de développement commercial qui s’est concrétisée par l’ouverture ou la rénovation de nombreux bars et magasins (p. ex. Dufry, Kiosk K), un nouveau concept du restaurant « au 5ème », et l’implantation d’un bureau de change transfrontalier.

L’accessibilité de l’EuroAirport par les transports publics s’est améliorée : les automates des Chemins de Fer Fédéraux suisses (CFF) permettent depuis avril 2006 aux passagers d’accéder vers 4 500 destinations en Suisse.
Fin décembre, une nouvelle ligne de bus a été lancée entre l’EuroAirport, la gare badoise et les hôtels situés à proximité de la Foire de Bâle, améliorant ainsi les liaisons avec le sud de Bade (Allemagne).
En France, un appel d’offre a été lancé par le Conseil Général en vue de relancer la desserte par bus de Mulhouse. Une solution a été trouvée, avec la mise en place d’un nouveau service optimisé début 2007.
Enfin, à compter de mi-2007, la finalisation des travaux sur l’autoroute suisse à l’entrée de Bâle (sur la tranche dénommée « Nordtangente ») permettra un lien optimal au réseau autoroutier de la Suisse.

Trafic fret : En 2006, la totalité des activités fret affiche un peu plus de 95 000 tonnes, en augmentation de 14%. Le fret tout cargo augmente de 16% atteignant plus de 9 000 tonnes, et le fret camionné est également en hausse de 16%, à un peu plus de 59 000 tonnes. Le secteur fret express a, quant à lui, également enregistré une croissance significative avec un peu plus de 26 000 tonnes (+11%).

Mouvements : En dépit du nombre croissant de passagers en 2006, le nombre de mouvements (décollages et atterrissages) se limite à un total de 81 865 (situation voisine de 0%). Ce décalage avec l’évolution des chiffres du trafic passagers représente un avantage certain au niveau environnemental. Il est imputable à deux facteurs : le taux de remplissage plus élevé des avions et l’utilisation d’appareils de plus grande capacité. Parmi les mouvements enregistrés, environ 60 000 (73%) concernent le trafic commercial.

Situé au coeur d’une zone de chalandise de 4 millions d’habitants dans un rayon d’une heure de route, au carrefour de la France, de la Suisse et de l’Allemagne, l’EuroAirport entend consolider son réseau de destinations européennes, élargir son offre de vols vacances et développer ses capacités de fret.