15/10/2010

Création de l’Association de Promotion du Raccordement Ferroviaire de l’EuroAirport Basel-Mulhouse-Freiburg

Le vendredi 15 octobre 2010, lors d’une assemblée générale constitutive, l’Association de Promotion du Raccordement Ferroviaire de l’EuroAirport Basel-Mulhouse-Freiburg a été créée par dix membres fondateurs des trois pays, France, Suisse et Allemagne :

-  le Conseil Régional d’Alsace,
-  le Conseil Général du Haut-Rhin,
-  Mulhouse Alsace Agglomération (M2A),
-  la CCI Sud Alsace Mulhouse,
-  le Canton de Bâle-Ville,
-  le Canton de Bâle-Campagne,
-  la « Handelskammer Beider Basel » (HKBB),
-  la ville de Fribourg en Brisgau,
-  la ville de Lörrach, et
-  l’Aéroport de Bâle-Mulhouse.

Le siège de la nouvelle Association est fixé à l’Aéroport de Bâle-Mulhouse (Bâtiment Projets).

Conformément aux attributions de toute Assemblée constitutive, l’Association a adopté ses statuts, et nommé Jean-Marie Bockel, Président de Mulhouse Alsace Agglomération (M2A) en tant que Président.

La nouvelle Association a pour objet de promouvoir la réalisation du raccordement ferroviaire direct de l’Aéroport de Bâle-Mulhouse aux réseaux ferrés français, suisses et allemands existants dans le but de faciliter l’accès de l’Aéroport à ses clients et aux salariés du site aéroportuaire. Elle agira par tous les moyens pouvant concourir directement ou indirectement à la réalisation de son objet en menant des actions coordonnées en direction des parties concernées par le projet.

En particulier, l’Association a retenu quatre grands axes de lobbying :
-  gagner du temps en optimisant les délais de procédure,
-  s’assurer des financements,
-  maintenir un niveau de motivation élevé,
-  assurer l’ancrage de l’Association dans son environnement.

De plus, l’Association a décidé de mener des actions visant à faire connaître l’Association, ses objectifs et ses actions et à souligner l’importance du projet ferroviaire auprès d’un large public.

Le raccordement ferroviaire de l’EuroAirport est un projet essentiel pour la région. Il s’inscrit dans un contexte porteur, favorable à l’inter-modalité des moyens de transport, au développement durable de la plate-forme aéroportuaire et à la relance de l’économie régionale.

L’EuroAirport se réjouit de la création de cette Association par des partenaires influents des trois pays – la France, la Suisse et l’Allemagne – et est convaincu que l’Association contribuera très significativement à insuffler de la dynamique au projet.

Rappel historique du projet du raccordement ferroviaire

L’opportunité d’un raccordement ferroviaire de l’Aéroport de Bâle-Mulhouse fait l’objet de discussions depuis une vingtaine d’années.

C’est en 2001, à l’initiative du Conseil Régional d’Alsace, que les caractéristiques du projet actuel ont été définies, à savoir un raccordement ferroviaire direct, avec une gare au plus près de l’aérogare. Une note stratégique largement diffusée a permis de rallier de nombreux partenaires à ce concept.

La même année, le projet a gagné la reconnaissance officielle des gouvernements français et suisse : une déclaration commune des Ministres français et suisse en charge des transports reconnaissait l’intérêt du projet et mettait l’accent sur leur volonté de le voir réalisé à l’horizon 2010.

A la suite de cette déclaration, un Comité de pilotage tripartite a été instauré dans la perspective de la mise en œuvre du projet à cette échéance.

En 2005, le Comité de pilotage a validé le choix de la variante dite « longue semi-enterrée », sans aller plus loin en raison de la difficulté à obtenir les engagements financiers adéquats.
En 2007, la Direction de l’Aéroport a conduit une étude d’optimisation qui a permis la reprise de nombreux contacts et a rappelé l’intérêt du projet.

L’Etat français a organisé une réunion du Comité de pilotage le 30 juin 2010 afin de consacrer officiellement la relance du projet.
Cette réunion a permis de lancer les études préliminaires, qui doivent aboutir dans un délai de 15 à 18 mois.

Le montant du projet du raccordement ferroviaire est estimé à 180 millions €.

Le planning provisionnel pour la réalisation du projet est le suivant :

- études de finalisation du projet – 2010-2013
- financement du projet – 2013
- démarrage des travaux – 2014
- mise en service - 2017