02/01/2012

6,2% d'atterrissages par le sud à fin 2011

A fin 2011, le taux d’utilisation de la piste 33 était de 6,2% sur toute l’année (contre 9,96% en 2010).

Ce chiffre comprend non seulement tous les atterrissages depuis le sud utilisant l’approche aux instruments (ILS) mais aussi les atterrissages par le sud effectués selon la procédure de manœuvre à vue (MVI). L’utilisation de la procédure de manœuvre à vue (MVI) a été rendue nécessaire par les travaux de réfection de la piste principale entre le 3 mai et le 9 juillet 2011 lorsque le système d’atterrissage aux instruments ILS 33 était hors service.

 

Sur la base des atterrissages IFR (= atterrissages utilisant des règles de vols aux instruments), enregistrés hors période des travaux, le taux d’atterrissages par le sud en ILS 33 se réduit à 4,8%.

 

Le taux du nombre total d’atterrissages sur la piste 33 n’excédant pas 8% pour l’année 2011, il n’y aura pas besoin d’une analyse approfondie conformément aux termes de l’accord du 10 février 2006. Par contre, la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) et l’Office Fédéral de l’Aviation Civile (OFAC) réaliseront un rapport de suivi et en rendront compte aux instances consultatives compétentes en matière d’environnement pour l’Aéroport de Bâle-Mulhouse. Ce rapport sera aussi mis à disposition du public.

 

Sur le nombre total de 36 188 atterrissages IFR (contre 32 111 en 2010), 2 258 atterrissages ont eu lieu depuis le sud (contre 3 198 en 2010).

 

93,3% des atterrissages IFR (soit 33 754 en 2011 contre 89,88% soit 28 820 en 2010) ont eu lieu depuis le nord sur la piste principale 15, le restant s’est produit sur la piste est-ouest.

 

La diminution du taux des atterrissages depuis le sud en 2011 par rapport à 2010 (environ -30%) pourrait s’expliquer par une baisse des situations de fort vent du nord.

 

Le système d’atterrissage aux instruments permettant d’atterrir par le sud sur la piste 33 (ILS 33) selon les règles de vol aux instruments (IFR) est en service depuis la fin de 2007. Les modalités d’utilisation de la piste 33 pour les atterrissages IFR sont définies dans l’accord du 10 février 2006 signé entre la DGAC en France et l’OFAC en Suisse. L’accord stipule que dans le cadre de la mise en œuvre de la procédure ILS 33, la piste 15 sera utilisée comme piste préférentielle à l’atterrissage comme par le passé et que la piste 33 sera utilisée en règle générale lorsque les valeurs de composante de vent arrière sont supérieures à 5 nœuds (voir www.euroairport.com, rubrique Environnement/ILS 33/Accord du 10 février 2006).

 

Les statistiques journalières, mensuelles et annuelles des atterrissages par le sud, les mesures de la force du vent (données « METAR »), l’accord signé entre la DGAC et l’OFAC ainsi que tout document de base concernant l’ILS 33 sont publiés sur notre site web www.euroairport.com rubrique « Environnement/ILS 33 ».