13/01/2010

2009 : une année difficile pour le transport aérien
Pour l’EuroAirport : 9,6% de trafic passagers en moins, 16% de fret en moins, 7,6% de mouvements en moins
Perspective 2010 : reprise du trafic, 10 nouvelles destinations

 

Avec 3,85 millions de passagers à fin 2009, l’EuroAirport affiche des chiffres passagers en recul de 9,6% par rapport à 2008 (4,26 millions). Le nombre de mouvements (décollages et atterrissages) est en baisse de 7,6%.


Malgré cette baisse du trafic, qui reflète une contraction de l’offre en raison de la crise économique et le contexte général du transport aérien, l’EuroAirport a proposé de nouvelles destinations en 2009 : Casablanca avec Air Arabia, Amsterdam, Ajaccio et Calvi avec Air France, Rimini avec Air Berlin, La Romana et Porlamar avec Air Méditerranée, Bratislava et Poprad Tatry avec Danube Wings, Bordeaux avec easyJet, Mombasa avec Monarch, Istanbul/Adana et Izmir avec Pegasus Airlines.


En phase avec la situation économique mondiale, l’activité fret dans son ensemble est en baisse de 20-24% jusqu‘en août 2009. Avec le retour des activités de Malaysian Airlines et la stabilisation du fret express dès septembre 2009, l’activité fret s’est redressée au quatrième trimestre pour atteindre plus de 84 000 tonnes à fin 2009 (-16%). 

 

Parmi les faits marquants de l’année 2009, citons :

 

- La mise en application des accords Schengen fin mars 2009 : 70% des passagers bénéficient des procédures de contrôle simplifiées.
- L’ouverture des terrasses de l’Aérogare en juin 2009 : 600 m2 d’espace supplémentaire avec vue sur l’aire de stationnement des avions.
- Signature d’un contrat avec Eurohotel SA, une société créée par les groupes Canonica et Steiner pour la conception, la construction et l’exploitation d’un complexe hôtelier (6000 m2, 200 chambres) à proximité immédiate de l’Aérogare.
- Démarrage des travaux de construction d’un nouvel hangar de la société AMAC Aérospace dans la Zone 6 bis.
- Avancement du projet de raccordement ferroviaire : annonces concrètes de financement par la France, la Suisse et l’Allemagne.
- Concrétisation de plusieurs projets dans le domaine de l’environnement et du développement durable : isolation phonique des propriétés riveraines (PGS) en France (2,2 millions € depuis l’origine), aménagement d’environ 32 ha. d’espaces libres dans la Zone 6 bis, ouverture d’un nouveau centre de déchets, optimisation de l’éclairage du tarmac pendant la nuit hors heures d’exploitation.


Pour 2010, l’EuroAirport se réjouit en particulier de l’arrivée du 2ème avion basé d’Air Berlin à fin mars et de l’arrivée du 5ème avion basé d’easyJet en juin prochain. Aussi, à partir de l’été 2010, l’offre de vols au départ de l’EuroAirport inclura les 10 nouvelles destinations suivantes :

 

- Ajaccio, Nantes, Split, Thessalonique avec easyJet
- Lac Balaton en Hongrie et Venise avec Danube Wings
- Tel Aviv avec Israir
- Catania et Ibiza avec Air Berlin
- Oran en Algérie avec Aigle Azur

 

Par ailleurs, le nombre de vols vers la Turquie et à l’intérieur de la France sera renforcé.

 

Concernant les objectifs pour 2010, l’EuroAirport table sur une reprise du trafic passagers de 5% et d’une croissance modérée des activités fret. Figurent également sur le planning de 2010 : la rénovation de l’ancienne Aérogare (halls 2 et 3) et les travaux de préparation pour la rénovation de la piste principale en 2011.

 

Dans la perspective d’améliorer son offre de services, l’EuroAirport poursuit deux projets indispensables pour son développement futur : la construction d’un complexe hôtelier à proximité de l’Aérogare et le raccordement ferroviaire.

 

Comme par le passé, l’EuroAirport poursuivra ces objectifs tout en entretenant le dialogue avec ses riverains, en renforçant la coopération avec ses partenaires dans la région, dans le souci de l’amélioration continue de la qualité.

 

Trafic passagers : sur les 3,85 millions de passagers, 91% (3,5 millions) ont utilisé des vols réguliers (+18% par rapport à 2008). Au niveau des vols non-réguliers (trafic charter), la décrue s’est poursuivie (-21%).

 

Trafic fret : En 2009, la totalité des activités fret affiche un peu plus de  84 000 tonnes, en baisse de 16%.  Le fret tout cargo est en recul de 51% avec un peu plus de 5 000 tonnes, et le fret camionné en baisse de 14%, à un peu plus de 53 000 tonnes.
Le secteur fret express a, quant à lui, également enregistré une baisse avec un peu plus de 26 000 tonnes (-8%).

 

Mouvements : Le nombre de mouvements (décollages et atterrissages) est en baisse et se limite à un total de 74 991 (-7,6%). Cette tendance, imputable à la baisse du trafic, représente un avantage certain au niveau environnemental.
Parmi les mouvements enregistrés, 56 244 (75%) concernent le trafic commercial.