EuroAirport : au service de la RegioTriRhena

Avec 7,1 millions de passagers en 2015, l’EuroAirport atteint une nouvelle étape de son histoire

 
Depuis la pose de la première pierre en 1946 ...

DroppedUriImg
jusqu'à aujourd'hui et demain ...

DroppedUriImg-1
 


Historique de l’aéroport

Les premières infrastructures de l’aéroport binational de Bâle-Mulhouse furent en effet construites en deux mois, pour être inaugurées le 8 mai 1946 après avoir accueilli leur premier avion civil quelques jours auparavant, le 2 mai.

L’Aéroport de Bâle-Mulhouse, dans sa dénomination commerciale « EuroAirport Basel-Mulhouse-Freiburg », est aujourd’hui, par sa portée trinationale le symbole de la coopération internationale dont l’impérieuse nécessité s’est fait jour après la seconde guerre mondiale.

Le projet est pourtant plus ancien, puisque dans les années 30 il était apparu aux autorités cantonales bâloises que l’aérodrome de Bâle-Sternenfeld serait bientôt inadapté au développement du trafic aérien et à la mise en service de nouveaux appareils tels que des DC-3.

A cette époque, un projet sur la frontière, entre Allschwil et Bourgfelden, avait d’ores et déjà obtenu l’accord du gouvernement français. Mais la Seconde Guerre mondiale éclatait, suspendant les négociations.

C’est en mai 1945 qu’elles reprirent pour aboutir à un accord de principe au terme duquel la France mettait à disposition les terrains sur lesquels la Suisse construirait pistes et bâtiments. Sans attendre la signature de la Convention internationale entre les deux pays, qui aurait lieu le 4 juillet 1949 à Berne, les Autorités décidèrent la construction des premières infrastructures provisoires.

Au cours des années suivantes furent construites les pistes Est-Ouest (portée de 1'200 m à 1'600 m en 1952) et Nord-Sud (piste principale de 2'370 m réalisée en 1953), les voies de circulation et les installations de sécurité aérienne, les bâtiments de maintenance aéronautique (1966), puis une nouvelle aérogare, ainsi que des hangars et des bâtiments de fret inaugurés en 1970.

Au fil du temps, les infrastructures existantes furent systématiquement étendues ou transformées selon les besoins. Ainsi en 1978, la piste principale fut allongée à 3'900 m, afin de permettre le décollage et l’atterrissage de tous les types d’avions sans restrictions. Vint ensuite en 2001 l’allongement de la piste transversale de 220 m. Entre 1979 et 1981, le hall de fret et l’immeuble des bureaux furent agrandis. L’année 1988 vit la construction du hall provisoire pour le fret express et les services de courrier, venus s’ajouter. En 1996, ce hall fut définitivement remplacé par le « West-End ». Le vieil hall de fret fut remplacée en 2015 par un terminal moderne de fret dans la zone 4, au sud-est de l’aéroport. Ce terminal répond aux exigences de l’industrie locale, par exemple celles des entreprises pharmaceutiques.

Dans le domaine du terminal passager, les halls de départ furent réaménagés en 1990 ; l’adjonction d’une jetée permit la création de places de stationnement supplémentaires pour les avions, avec un raccordement direct au terminal.  Cette jetée fit l’objet d’une extension en 2000/2001 et constitue l’actuelle « Jetée Y » avec quelque 25 parkings pour aéronefs. Le terminal côté ville a également été agrandi et modernisé pour pouvoir répondre au nombre croissant de passagers. Fin 2002, l’extension de la partie française fut ouverte au public, suivie en 2005 de la partie suisse. La partie centrale et ancienne du terminal a été remaniée début 2013 ; son apparence est maintenant adaptée aux nouveaux bâtiments contemporains. Le hall 2 rénové de la partie française a été mis en service dès l’été 2011.

Dates clés

1946 - Après deux mois de travaux, inauguration de l’aéroport provisoire
1949 - Signature à Berne de la Convention Franco-Suisse
1952 - Inauguration de la route douanière entre Bâle et l’aéroport
1966 - Construction des hangars avec ateliers de maintenance et bureaux
1970 - Inauguration du terminal passagers d’une capacité de 1 million de passagers par an
1978 - Extension de la piste principale à 3 900 m
1984 - L’aéroport atteint pour la première fois la barre de 1 million de passagers
1987 - Introduction de la marque EuroAirport Basel-Mulhouse-Freiburg
1992 - Pour la première fois, l’aéroport enregistre plus de 2 millions de passagers
1996 - Attribution de la distinction de meilleur Aéroport Régional européen
1998 - Pour la première fois, franchissement du seuil de 3 millions de passagers
1999 - Pose de la première pierre de la nouvelle jetée en Y
2002 - Inauguration du terminal passagers nord
2005 - Inauguration du terminal passagers sud
2006 - Dépassement des 4 millions de passagers ; feu vert pour l’aménagement des zones sud
2008 - Mise en service de la zone sud-ouest « 6 bis » (maintenance et achèvement) avec hangars pour jumbo jets
2011 - L’aéroport compte pour la première fois 5 millions de passagers
2012 - Rénovation de la partie ancienne de l’aérogare
2014 - L’aéroport enregistre pour la première fois plus de 6 millions de passagers
2015 - Dépassement des 7 millions de passagers ; mise en service du nouveau Cargo Terminal

L’EuroAirport aujourd’hui

L’EuroAirport tire remarquablement profit de sa localisation exceptionnelle au centre de l’Europe de l’Ouest et de trois régions économiquement fortes (l’Alsace, le Nord-Ouest de la Suisse et le Bade-Wurtemberg). Il constitue l’aéroport le mieux aménagé de la zone du Rhin supérieur et peut, grâce à ses infrastructures, recevoir tout type de trafic aérien.

En 2015, l’EuroAirport a accueilli 7,06 millions de passagers. Son réseau de vols réguliers dessert, selon la saison, quelque 70-100 aéroports situés dans env. 30 pays différents, généralement desservis quotidiennement ou au moins plusieurs fois par semaine directement, sans escale.

Un total de plus de 25 compagnies aériennes proposent environ 100-120 vols réguliers chaque jour. Parmi les leaders se trouvent easyJet et Lufthansa, suivis d'Air France, airberlin, TUIfly et British Airways. Du fait de la présence des alliances de compagnies aériennes prédominantes à l’échelle mondiale, Star Alliance, SkyTeam et oneworld, qui offrent plusieurs fois par jour des liaisons avec leurs hubs à Amsterdam, Francfort, Londres-Heathrow, Munich, Paris et Vienne, le client peut rejoindre de manière optimale toutes les plaques tournantes européennes du trafic aérien intercontinental.

L’EuroAirport ne constitue pas seulement une porte d’entrée vers le monde entier, c’est également une porte d’entrée vers la région pour tous les visiteurs venant de l’extérieur. En 2014, 30% des passagers étaient des touristes à l'arrivée. Ce potentiel peut continuer à se développer grâce à une promotion ciblée du tourisme au niveau régional.

En outre, dans le domaine de la maintenance et de l’achèvement, l’EuroAirport compte parmi les centres de compétence mondiaux de tout premier ordre dédiés à l’aviation privée et d’affaires, grâce aux sociétés Jet Aviation, AMAC Aerospace et Air Service Basel qui y sont implantées.

Carte de réseau

 
 
(Sous réserve de modifications)
 

Perspectives futures

L’offre de l’EuroAirport continuera à se développer. Dans le domaine passagers, les perspectives résident dans l’extension des liaisons avec l’Europe de l’Est, l’optimisation de l’offre dans le secteur des destinations d’affaires classiques et des vols vacances, ainsi que l’élargissement de l’offre d’autres compagnies aériennes.

Dans le domaine du fret, le vieil hall de fret sera réaménagé pour les besoins du fret express et les activités de fret express seront regroupées sur un site.

Le raccordement ferroviaire direct constitue un autre projet important pour l’EuroAirport et la région. Ce projet a été relancé officiellement début 2010 par l’Etat français. La planification actuelle du projet prévoit une mise en service pour 2020. L’Association pour le Raccordement Ferroviaire, EAP EXPRESS, fondée en octobre 2010 soutient ce projet par le biais de différentes mesures, afin que les voyageurs et les employés puissent rejoindre l’aéroport plus facilement.

Parmi les futurs projets, il faut citer la construction d’un complexe hôtelier de 2 et 3 étoiles, avec une capacité de 200 chambres, à proximité immédiate du terminal de l’aéroport.